Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

cartographie:systeme_banea:b1 2018/07/11 15:14 cartographie:systeme_banea:b1 2018/07/20 10:42 version actuelle
Ligne 44: Ligne 44:
===== La "Colère de la Déesse" ===== ===== La "Colère de la Déesse" =====
-Il y a 400 ans (en 1982 AC), une collision avec un astéroïde a déséquilibré l’orbite de B1 et creusée un profond cratère d'impact, surnommé "l'oeil". Les conséquences furent catastrophique pour Banéa, mais la civilisation y survécue : Une pluie de météorites s’abattit sur la planète et un morceau d’impacteur d’environ 3 kilomètres chuta dans le profond océan planétaire, à 500 km de C2, soulevant des vagues monstrueuses, tsunamis qui firent plusieurs fois le tour de la planète, balayant et re-balayant tout sur leur passage. Il y eut également une série de terribles tremblements de terre, qui déclenchèrent d’autres tsunamis par ricochets.\\ +Il y a 400 ans (en 1982 AC), une collision avec un astéroïde a déséquilibré l’orbite de B1 et creusé un profond cratère d'impact, surnommé "l'oeil". Les conséquences furent catastrophiques pour Banéa, mais la civilisation y survécue : Une pluie de météorites s’abattit sur la planète et un morceau d’impacteur d’environ 3 kilomètres chuta dans le profond océan planétaire, à 500 km de C2, soulevant des vagues monstrueuses, tsunamis qui firent plusieurs fois le tour de la planète, balayant et re-balayant tout sur leur passage. Il y eut également une série de terribles tremblements de terre, qui déclenchèrent d’autres tsunamis par ricochets.\\
\\ \\
-Cette événement, que les indigènes nomment "la Colère de la déesse" emporta 90 % de la population, les survivants se réfugiant sur les hauteurs. Plus de 1.350.000 personnes périrent : la majorité emportée par les vagues cataclysmiques qui engloutirent les plaines côtières et les vallées basses, où se concentre la plus grande partie des habitants, le reste par les conséquences climatiques du désastre. En effet, les tonnes d’eau et de débris du plancher océanique, vaporisé, ont créé une couche de nuages de vapeur et de débris autour de la planète, qui a mis plusieurs années avant de se dissiper, plongeant la planète dans un mini-hiver, qu’aucun Banéen n’avait jamais vécu auparavant et n’a jamais vécu depuis. Quant à C2, bien qu’il semble que le continent n’ait jamais abrité de civilisation, si jamais une s’était développée dessus, rien n’échappa au cataclysme, au vue du relief du continent et de la proximité de l’impact.\\+Cette événement, que les indigènes nomment "la Colère de la déesse" emporta 90 % de la population de C1, les survivants se réfugiant sur les hauteurs. Plus de 1.350.000 personnes périrent : la majorité emportée par les vagues cataclysmiques qui engloutirent les plaines côtières et les vallées basses, où se concentre la plus grande partie des habitants, le reste par les conséquences climatiques du désastre. En effet, les tonnes d’eau et de débris du plancher océanique, vaporisé, ont créé une couche de nuages de vapeur et de débris autour de la planète, qui a mis plusieurs années avant de se dissiper, plongeant la planète dans un mini-hiver, qu’aucun Banéen n’avait jamais vécu auparavant et n’a jamais vécu depuis. Quant à C2, bien qu’il semble que le continent n’ait jamais abrité de civilisation, si jamais une s’était développée dessus, rien n’échappa au cataclysme, au vue du relief du continent et de la proximité de l’impact.\\
\\ \\
Le déséquilibre orbital n’a pas mis B1 en trajectoire de collision avec Banéa, mais a créé une légère précession : B1 orbite désormais à une vitesse légèrement plus lente que Banéa (de 0,00186 km / heure), toujours en orbite synchrone, mais sur une trajectoire légèrement oblique. La "Tache" a donc commencé à se déplacer lentement, d’un peu plus de 20 kilomètres par an et a commencé à recouvrir l’est de C1 il y a 40 ans. Depuis, elle a gagné petit à petit, et elle aura totalement recouvert C1 dans quelques décennies.\\ Le déséquilibre orbital n’a pas mis B1 en trajectoire de collision avec Banéa, mais a créé une légère précession : B1 orbite désormais à une vitesse légèrement plus lente que Banéa (de 0,00186 km / heure), toujours en orbite synchrone, mais sur une trajectoire légèrement oblique. La "Tache" a donc commencé à se déplacer lentement, d’un peu plus de 20 kilomètres par an et a commencé à recouvrir l’est de C1 il y a 40 ans. Depuis, elle a gagné petit à petit, et elle aura totalement recouvert C1 dans quelques décennies.\\
 
cartographie/systeme_banea/b1.1531314878.txt.gz · Dernière modification: 2018/07/11 15:14 par lampkin
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki